Lettre à Élie (Sloïm)

 

 

Monsieur Élie, je vous fais cette lettre pour vous remercier de tout ce que vous faites pour la Qualité Web, l'accessibilité, tout ça.

Mais je vous écris aussi pour vous demander de bien vouloir désormais faire quelque chose pour les agences web et les professionnels de tout poil dans le web qui exercent auprès des collectivités et des structures publiques... parce que là maintenant ça devient difficile d'appliquer les bonnes paroles.

 

La qualité web que vous prônez n'est pas ici remise en cause, l'accessibilité non plus. Mais, cela ne vous aura pas échappé, cette qualité a un coût : coût de recrutement et d'acquisition de compétences des développeurs, des web designers, des chefs de projets, coûts de certifications... bref, concevoir, développer et conduire un projet de site web revient de plus en plus cher.

 

Les agences web spécialisées auprès des structures publiques, et j'en connais beaucoup, sont tenues de disposer de ces compétences et de ces certifications puisque la bonne parole, que vous (entre autres) portez si bien, a trouvé auprès du secteur public tout son écho et des oreilles grandes ouvertes ; et ce qui devait arriver arriva, la Qualité Web tout le monde en veut aujourd'hui dans les collectivités, d'autant qu'elles commencent à comprendre l'incidence favorable qui grandit en matière de référencement chez monsieur Google !

 

Très bien me direz-vous, c'était le but ; certes.

Mais n'avez-vous pas senti depuis quelques temps le trou d'air qui est venu perturbé les budgets des collectivités ? N'avez-vous pas constaté que les prix de marché avaient lourdement chuté depuis près de 2 ans ?

Par le levier des appels d'offres publics, de nombreux prestataires souffrent aujourd'hui et se résignent à baisser leurs prix alors même que leurs coûts augmentent.

 

Alors oui, monsieur Élie, je vous fais cette lettre, cette supplique même : Pourriez-vous désormais prêcher la bonne parole du vrai coût d'un site web ? Pourriez-vous expliquer aux structures publiques que les exigences légitimes de la qualité web nécessitent de prévoir un budget plus important ? Pourriez-vous agir de votre côté pour dire clairement aux collectivités quel est le prix de la qualité web ?

 

Au nom de tous les professionnels du web qui souhaitent que perdurent les règles de l'accessibilité et de la qualité web, merci d'avance.

 

 

Note de l'auteur : pour ceux qui ne le connaitraient pas encore, Élie Sloïm est le chantre incontesté en France de la Qualité Web depuis de nombreuses années. Il a notamment créé opquast qui propose un référentiel complet sur la qualité web.